Amazonomachie

 

 

IMG_0143
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018
IMG_0150
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018
IMG_0159 copie
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018
IMG_0166
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018
IMG_0170
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018
IMG_0198 copie
AMAZONOMACHIE, dispositifs pour conversation, 2018

Amazone : n. f. Femme guerrière.

Amazonomachie : n. f. Le combat des Amazones.

Origamis, broderies, céramiques ou papiers peints… De l’attrait pour ces savoir-faire artisanaux, Fanny Durand a développé, ces dernières années, une œuvre sculpturale à l’équivocité assumée. Chacune des séries réalisées entre 2010 et 2016 fut pensée en variété dans les thèmes, en finesse dans l’exécution, mais s’orienta surtout selon un impératif commun : intriquer symboles de l’artifice militaire et ornementations pour mieux révéler le potentiel de séduction des premiers à partir des secondes. L’armée c’est la virilité par essence. Un microcosme masculinisé où seules comptent la force, la discipline et la bravoure. Mais c’est aussi l’étalage d’une collection d’objets empreints de féminité, sortes de fétiches clinquants, de bijoux précieux de la nation. Coquetterie martiale…

Novembre 2016, nouvel élan. Le processus change, les préoccupations évoluent. La production plastique laisse place à une fouille digitale et, bientôt, un inventaire se constitue – une base de données conçue sans filtre temporel ou spatial, un répertoire faisant la part belle à des femmes qui, parfois au péril de leur vie, se sont armées pour défendre une cause estimée juste. Au départ de cet aggiornamento, une découverte. Celle des récits antiques d’une peuplade mythique, une cohorte féminine dont l’existence tout entière aurait été vouée au combat. Homère, Virgile, Hésiode, Hérodote, pas un n’oublie de faire mention de ces Amazones. Les descriptions les concernant ? Une autre paire de manches. Elles sont dans l’ensemble, pour le moins… peu flatteuses. Parce qu’indépendantes et autonomes, ces femmes sont dévalorisées, moquées, diabolisées. Leur grande beauté ne peut être que trompeuse, leur autarcie est évoquée en contre-exemple d’une attitude civilisée et leurs capacités tactiques ne sont jamais suffisantes. Malgré un courage, une intelligence, une sagacité hors du commun, les Amazones ne sont jamais à la hauteur, on leur refuse les honneurs. Elles ont été façonnées pour justifier les quêtes, valoriser les aptitudes des héros ou, à tout le moins, s’enticher d’eux. Elles sont l’incarnation de l’échec.

En vérité, les Amazones existent. Elles se nomment Zohra Drif, Eulalie Papavoine, Anna Laura Broghetti, Jingû Tennô, Edith Lagos… certaines ont vécu dans le Japon féodal, le Paris de La Commune, l’Espagne franquiste. D’autres occupent aujourd’hui le nord-est de la Syrie, sont incarcérées aux Etats-Unis ou meurent sous les tirs de mortier en Palestine. Elles n’ont pas défié Hercule mais se sont opposées au fascisme. Elles n’ont pas connu Achille mais ont combattu avec le sous-commandant Marcos, Ahmed Ben Bella ou les frères Castro. Elles sont redoutées, certaines ont même été acclamées, mais la plupart d’entres elles restent, encore aujourd’hui, inconnues au bataillon. Pis encore, leur implication dans la lutte passe pour être insignifiante, voire anecdotique. Elles ne sont que des femmes vous comprenez… les stéréotypes ont la dent dure. Peu importe, la lime qu’utilise Fanny Durand est en acier Tamahagane, comme les lances des Onna-Bugeisha, les femmes samouraïs. A bon entendeur.

En avril 2018, à l’ISELP, Fanny Durand a dévoilé une partie de ses archives. Ce faisant, elle a transmis les identités, les visages, parfois même les récits des femmes combattantes d’hier et d’aujourd’hui.

Pierre Arese

DSC_0169
AMAZONOMACHIE, édition, 70 exemplaires signés – numerotés, dans le cadre d’une résidence à l’ISELP, 2018
DSC_0179
AMAZONOMACHIE, édition, 70 exemplaires signés – numerotés, dans le cadre d’une résidence à l’ISELP, 2018
DSC_0180
AMAZONOMACHIE, édition, 70 exemplaires signés – numerotés, dans le cadre d’une résidence à l’ISELP, 2018
DSC_0181
AMAZONOMACHIE, édition, 70 exemplaires signés – numerotés, dans le cadre d’une résidence à l’ISELP, 2018